Rechercher

Petite escale dakaroise avant le Sine Saloum

écrit par Charlotte


DAKAR ! enfin ! en ce mercredi 30 octobre matin, après des derniers jours de navigation peu ventés, le vent se lève et nous pousse à 7 nœuds. Au large de Dakar, nous croisons les premières pirogues de pêcheurs. La plus éloignée se trouve à 40 miles nautiques des côtes sénégalaises. L’homme semble être seul sans VHF dans cette frêle embarcation colorée. Soudain, nous voyons au loin un objet blanc à la surface. Immédiatement, nous l’évitons en pensant qu’il s’agisse d’un filet de pêcheur. Puis un autre pas très loin, et encore un autre… En slalomant entre ces objets flottants, nous nous rendons compte qu’en majeur partie il ne s’agit pas de filet mais de déchet de toute sorte : bouteilles en plastique, emballages alimentaires et même des tongs !


Le cercle de voile de Dakar

Vers 18h, nous mettons l’ancre au cercle de voile de Dakar dans la baie de Hann. Dakar ne possède pas de port de plaisance. En revanche, il est possible de mouiller dans cette baie qui est malheureusement très polluée. Le CVD offre d’autres services comme faire le plein d’essence ou d’eau par bidon.



Nous sommes immédiatement accueillis par Thibaud, un de mes anciens assistants chefs de groupe scout qui est un expatrié depuis deux ans à Dakar. Il connait bien cette ville et autour d’un bon diner avec ses enfants, il nous explique les plus belles choses à visiter et les erreurs à ne pas commettre à Dakar.




Après la nature isolée de El Hierro, nous voilà dans une ville polluée et agitée ! Le décalage est assez brusque. Nous découvrons les taxis jaunes et noirs sénégalais où il faut négocier le prix avant de monter dedans et surtout les embouteillages…



Nous nous rendons tout d’abord à la douane. Puis l’objectif de l’après-midi est de nous munir de cartes SIM sénégalaises ce qui n’est pas évident dans ces rues bondées dakaroises où nous nous faisons rapidement alpaguer par les marchands ambulants.

Ces marchands vendent absolument tout : téléphones portables, aspirateurs, maillots de foot, chaussures… j’en croise même un qui me propose un rétroviseur ! Il y aussi ceux qui nous proposent de passer dans leur boutique de vêtements traditionnels juste pour « voir » pour le « plaisir des yeux ».





Nous visitons le marché Kermel et la statue de la renaissance africaine.


Le CVD n’est pas le meilleur mouillage : il y fait très chaud et une odeur d’égout stagne. Heureusement, Thibaud nous accueille très gentiment dans sa maison. Nous en profitons pour préparer notre intervention au lycée français de Dakar.


Nous avons été formés avant de partir par Pauline de l’association Talents for Futur. Il s’agit d’une intervention composée d’un cours théorique puis d’un jeu ludique et collectif autour du réchauffement climatique. Le but est de donner aux élèves des clés pour comprendre les enjeux énergétiques d’aujourd’hui. Nous sommes un peu stressés car c’est la première fois que nous nous retrouvons de ce côté de la classe avec une trentaine d’adolescents un peu endormis.


Nous sommes accueillis par madame Kane professeur de SVT. Finalement, la formation se passe bien : les élèves ne s’endorment pas du tout et sont à fond dans le jeu. Nous arrivons à répondre à toutes leurs questions. Cette première mission Talents for Future est une réussite ! Nous sommes encore plus motivés pour continuer à intervenir dans les lycées de Martinique et de Guadeloupe.



Nous fuyons l’agitation de Dakar en allant à l’île de Gorée. Il s’agit d’une petite île située à 20 minutes en ferry de Dakar. Il n’y a pas de voiture sur cette île et la nature y est bien préservée. Quel plaisir de se promener dans un endroit aussi calme et aussi peu pollué ! Nous passons par la maison des esclaves. Au temps du commerce triangulaire, l’île de Gorée était la dernière étape pour les esclaves avant la grande traversée de l’Atlantique.



Enfin, nous profitons des derniers supermarchés avant l’isolement du Sine Saloum pour faire un plein d’eau potable.


Le jeudi 7 novembre à 5h30, l’ancre de Kerwatt est levée : direction le Sine Saloum.

Nous contacter : 4matelots@gmail.com

Suivez nous : 

  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Youtube