Nous contacter : 4matelots@gmail.com

Suivez nous : 

  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Youtube
Rechercher

Objectif: Noël au Cap Vert

écrit par Camille


Mardi 17 décembre


Après nos derniers adieux à Moundé, nous levons l’ancre vers 14h direction Djifer accompagnés de Ty Flod.

Le lendemain, nous partons pour un aller-retour express direction Dakar pour les formalités administratives de départ et un dernier rendez-vous avec Alassane. Nous en profitons aussi pour faire un gros plein de vivres au Auchan de Mbour.


Jeudi 19 décembre


Nous passons la journée à préparer le bateau pour la traversée vers le Cap Vert. Kerwatt n’a pas navigué pendant deux mois et cela s’est fait sentir : un petit écosystème s’était créé sous la coque, l’hélice ressemblait plus à une grosse fleur qu’à une hélice. Nous nous sommes tous mis à l’eau pour le nettoyer ! Il a aussi fallut repositionner les écoutes, faire un petit check moteur et réparer quelques bricoles comme un hublot, la porte du placard de la cuisine ou encore refixer notre pompe de cale ! Nous avons aussi profité de cette journée pour préparer quelques bons petits plats en avance : taboulé, cake salé et salade de vermicelles.


Vendredi 20 décembre


Le réveil est prévu à 6h20 mais à 6h j’ai déjà les yeux ouverts, toute excitée à l’idée de reprendre la mer après 7 semaines d’arrêt au Sénégal. Nous levons l’ancre vers 7h et c’est parti !



Une fois le chenal de sortie franchit, nous passons deux heures à guetter et éviter les nombreux filets présents à la sortie. Une fois fini, nous mettons Kerwatt au bon cap : 290°, cap que nous garderons quasiment jusqu’à notre arrivée à Mindelo.

La première journée se passe bien, il y a peu de mer, un peu de vent et du soleil : on retrouve les sensations d’une navigation dans la baie de Quiberon au mois d’août.



En début de soirée, le vent commence à forcir et la mer s’agite de plus en plus. Nous avions autour de 20 nœuds de vent de travers et des vagues de 2-4m. Kerwatt s’est alors mis en mode « Kerwatt express » comme on aime le qualifier : il filait à plus de 6.5 nds avec un angle de gite de l’ordre de 30 degrés.

Pour cette première nuit, je suis de quart de 00h à 2h, je me réveille doucement en regardant les étoiles quand tout d’un coup : attaque d’un poisson volant, je me le prends en plein dans la tête, il devait sentir que je n’étais pas bien réveillée…. Puis vers 1h, je vois un bateau au loin avec un gros spot lumineux, je regarde à l’AIS, nous ne faisons pas la même route, il y a deux autres bateaux affichés mais ils font route plutôt au sud donc je ne m’en soucis pas trop. 20 minutes plus tard, alors que nous ne sommes plus qu’à 2 milles nautiques, il change de route et fait route vers nous avec un gros projecteur. Je demande alors de l’aide dans la cabine tribord, des garçons, pour communiquer et manœuvrer : on entend alors « Crasqui, Crasqui, Crasqui pour bateau de garde sur son cordon» (Crasqui, c’est l’ancien nom de Kerwatt qui est resté sur l’AIS). Ce bateau protégeait en fait deux bateaux qui tiraient un câble et nous étions un peu trop proches. La communication n’était pas très claire, nous nous sommes déviés pendant 40 minutes puis nous avons repris notre cap des 290°.

Nous avons eu ces conditions de mer et vent pendant les deux jours qui ont suivi. Nos organismes n’étaient plus tellement habitués à ça et cela a valu à Charlotte un quart de nuit « vomi ». Il a fallu se réhabituer à vivre dans Kerwatt qui bougeait beaucoup, on se prenait régulièrement des vagues mais au moins on fonçait !




Cap Vert en vue !

Lundi 23 décembre


Nous jetons l’ancre vers 21h dans la baie de Mindelo. Bilan de ces trois jours de mer : Kerwatt a filé à plus de 6.5 nds de moyenne, avec des pointes à plus de 9nds, nous avons été bien secoués et nous arrivons bien fatigués mais comme dirait Patrick, c’était « que du bonheur » de retrouver la mer et d’arriver à temps pour fêter Noël au Cap Vert !



Le lendemain, après une bonne nuit de sommeil, nous sommes partis nous balader dans Mindelo. C’est une petite ville très animée par la musique et les marchés.


Après deux mois au Sénégal, nous retrouvons le confort d’une marina occidentale et l’ambiance des bateaux de voyage que nous avions découverte à Madère et aux Canaries. Ici, les marchants ambulants, un poil oppressants sont remplacés par les bateaux stoppeurs qui cherchent un embarquement pour la transat !



Nous profitons de cette petite excursion pour acheter des petits cadeaux et faire quelques courses pour un bon repas de Noël !

Pour Noël, nous avons pu assister à une somptueuse messe avec une magnifique chorale.





Puis, en tant que bon franchouillard, nous n’avions pas oublié le foie gras et le champagne venus accompagner cette jolie et sainte nuit de Noël passée tous les quatre : c’était pour chacun d’entre nous une grande première de ne pas être entourés de nos familles !


Nous avons profité de ces 10 jours passés à Mindelo pour faire quelques excursions sur les îles de Santo Antao et Sao Vincente.


Il est maintenant temps pour nous de préparer notre transat !