Rechercher

El Hierro : un modèle de mix énergétique

Après ces quelques jours de visite des quatre coins d’El Hierro, tous les quatre puis avec la team Ecodysea, nous préparons l’étude des installations électriques de l‘île.

El Hierro possède depuis longtemps une centrale thermique gérée par l’entreprise Endesa qui coûte très chère à faire fonctionner. L’île, très exposée au vent, s’est alors tournée il y a une dizaine d’année vers les énergies renouvelables en installant 5 éoliennes.

Pour pallier au problème d’intermittence engendré par les éoliennes, les ingénieurs de l’ITC (Institut technologique des Canaries) ont travaillé sur l’élaboration d’une solution de stockage innovante nommée STEP : station de transfert d’énergie par pompage.




Le couplage de cette STEP avec la centrale éolienne forme la centrale hydroéolienne qui fait d’El Hierro aujourd’hui une vitrine de la transition énergétique.

La centrale hydro-éolienne fut installée et est aujourd’hui exploitée par l’entreprise Gorona del Viento. Elle a été mise en service en 2014 et depuis ses performances ne font qu’accroître. Grâce au couplage entre les 5 éoliennes et la STEP, El Hierro a été à 56,4% autonome en énergies renouvelables en 2018. De plus, en juillet 2019, l’île s’est passée de sa centrale thermique pendant 25 jours consécutifs.


Lundi 21 octobre,

Vêtus de nos gilets jaunes et casques de chantier marqués du logo « Gorona del Viento », nous sommes partis à la découverte de cette innovation ! Accompagnés par Alberto, ingénieur à Gorona del Viento, nous avons pu visiter turbines, pompes, bassins de rétention d’eau, éoliennes et système de pilotage.


STEP

Le principe : lorsque les éoliennes produisent trop d’énergie, l’eau stockée dans le bassin inférieur est montée vers le bassin supérieur via des pompes. Lorsque les éoliennes ne produisent plus assez, l’eau du bassin supérieur descend et produit de l’électricité via des turbines.



Après cette visite très intéressantes, nous préparons nos brics et bracs pour notre dernière soirée en compagnie d’Ecodysea mais aussi notre dernière soirée à terre avant le grand départ pour Dakar !

Nous nous dirigeons vers le nord de l’île sur une piscine naturelle nommée Charco de los Sargos qui s’avère être un très bon spot pour le coucher du soleil et la mise en place de notre feu ! Au menu de cette soirée : côtes de bœuf cuites sur le feu, pommes de terre trappeur et bananes trappeur pour le dessert !

Cette soirée, surnommée le « feu de joie » restera dans nos mémoires…




Le lendemain, nous prévoyons un départ en début de soirée direction Dakar mais avant ça une to do liste à rallonge nous occupe : check moteur, souscription aux assurances maladies, déclaration de notre navigation au CROSS, courses de frais, nettoyage de Kerwatt, installation de la dernière protection de barre de flèche en haut du mat, dernière douche et j’en passe…

Après cette journée chargée, nous larguons les amarres vers 1h du matin, l’Afrique nous attend !


Camille

Nous contacter : 4matelots@gmail.com

Suivez nous : 

  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Youtube